rebecka tollens

my aokigahara of love

affiche imprimée sur papier rives tradition
avec passage sérigraphie argent
tirage limité à 125 ex. / numérotés et signés
format : 60 x 40 cm, 2016
 


ajouté au catalogue le

30,00 €

134 pièces disponibles

plus d'infos


Prochaine exposition de Rebecka Tollens à la galerie Arts Factory au mois de janvier 2017 !

Née en 1990 à Stockholm, cette jeune artiste à la double culture franco / suédoise étonne déjà par son parcours atypique et la maturité de sa production. Si elle se destine tout d'abord au droit international, Rebecka, après une mission humanitaire au Ghana et un road-trip de cinq mois en Amérique du Sud, change radicalement de voie en 2011 pour se lancer dans des études d’illustration à Paris. Pas vraiment à l’aise avec le formatage souvent imposé par les premières années de ce cursus, elle développe très vite ses propres projets, réalise des pochettes de disques pour ses compatriotes Say Lou Lou, collabore avec Lisa Alma, crée des affiches pour Aurora ou le groupe Grand Blanc, tout en s'essayant à l'auto-édition.

A la faveur d’un stage en 2013, Rebecka rencontre Effi Mild et Laurent Zorzin, les fondateurs de la galerie Arts Factory, alors sur le point d’ouvrir leur nouvel espace de la rue de Charonne. Ces infatigables têtes chercheuses repèrent au détour de carnets de recherches les bases d’un univers singulier et l’encouragent à mettre de côté les contraintes liées à l’illustration, pour évoluer vers un dessin plus personnel. Peu à peu les idées jaillissent, les croquis s’enchaînent, gagnent en profondeur et les deux galeristes programment la très remarquée exposition VIENS! au mois de mars 2015, alors même que Rebecka est encore étudiante, terminant un Master à l’Ecole de Condé. 

Des fêlures de l’enfance à l’inconstance des hommes, Rebecka Tollens livre un regard lucide et sans concession sur son éducation, l'apprentissage du désir féminin, les rapports amoureux. De repas de famille surréalistes en relations sans lendemain, ce quotidien parfois douloureux, souvent cocasse, est dépeint avec un féminisme largement assumé et revendiqué. Exécutés à la mine de plomb et portés par un indéniable sens de la composition, les sujets abordés sont adoucis par d’oniriques paysages, réminiscents de ses années passées en Scandinavie.

Les séries de dessins dévoilées dans le cadre de l'exposition DAYDREAM (galerie Arts Factory, 2017) évoquent de nouvelles expériences vécues lors de récents voyages au Japon et en Colombie. Elles explorent également des territoires plus intimes, à l'image de ceux évoqués dans le très beau recueil "Same thing happened this night" édité par l'Atelier Césure, où Rebecka Tollens nous donne les clés de son étrange "science des rêves".

crédit photo : d.r.

+ / -

 

aucun article

expédition 0,00 €
total 0,00 €

valider