la couleur tombée du ciel
exposition personnelle
du 31/08/2019 au 05/10/2019
arts factory _ bastille

27 rue de charonne 75011 paris _ métro : ledru-rollin & bastille
du lundi au samedi de 12h30 à 19h30 _ infoline : +33(0)6 22 85 35 86
vernissage le vendredi 30 août de 18h à 21h 
event facebook # photo-report : vernissage #

© frédéric voisin courtesy arts factory


FRÉDÉRIC VOISIN : LA COULEUR TOMBÉE DU CIEL

Lors de sa première exposition à la Galerie Arts Factory programmée en 2015, Frédéric Voisin dévoilait "La Tour de Babel", un impressionnant triptyque - 175 x 390 cm - entièrement gravé, fruit de longs mois de travail. Quatre ans plus tard, cet authentique forçat du burin poursuit son exploration des grands mythes de l’antiquité en mode steampunk avec "Le Phare d’Alexandrie", un nouveau tour de force graphique lui aussi décliné en trois parties.

Inspirée par "La couleur tombée du ciel", une nouvelle de H.P. Lovecraft qui donne son titre à l’exposition, la suite de linogravures "Les bêtes édifiantes" évoque en contrepoint un inquiétant bestiaire régnant sur les ruines d’un paysage crépusculaire. Comme toujours avec Frédéric Voisin, les tirages originaux présentés dans leur version noir et blanc sont accompagnés de somptueuses mises en couleurs réalisées à l’écoline. Un travail remarquable par l’un des chefs de file de l’estampe contemporaine.

/

Né en 1957, Frédéric Voisin est diplômé de l’école nationale supérieure des arts appliqués à Paris, puis d’un master de gravure au Camberwell college of art de Londres. Il débute sa carrière au début des 80's comme illustrateur de presse, utilisant dès 1983 les premiers Macintosh pour réaliser ses images. Après un long parcours entre la Jamaïque et l'Angleterre où ses portraits de musiciens auront illustré de nombreuses pochettes de disques et magazines musicaux, Frédéric Voisin s'installe à Reims au début des années 2000. Il se recentre alors sur l’estampe via la linogravure, une pratique dérivée de la gravure sur bois qu'il va explorer sans relâche en se confrontant à l’œuvre des grands maîtres.

En 2009, il s'attaque à "l’Apocalypse de Saint Jean" et l’expose auprès de celle d’Albrecht Dürer au musée Le Vergeur à Reims. Reprenant les codes de l’iconographie des Anciens, Frédéric Voisin allie à une technique issue du Moyen Âge une bonne dose de culture rock, et use de ce média pour traduire sa vision critique d'un monde contemporain, matérialiste, vaniteux. En 2012, sa nouvelle série « Memento Mori » est présentée à la bibliothèque Carnegie de Reims, puis en 2013 au musée de la Halle Saint Pierre à Paris, dans le cadre de l'exposition HEY! Modern Art & Pop Culture Part II. Au mois d’avril 2014 Frédéric Voisin est invité aux Rencontres du 9e Art d’Aix-en-Provence et propose au Musée des Tapisseries une rétrospective de son travail reprise en 2015 à la galerie Arts Factory.

© frédéric voisin courtesy arts factory

© frédéric voisin courtesy arts factory

© frédéric voisin courtesy arts factory

© frédéric voisin courtesy arts factory

visuels de haut en bas :
frédéric voisin - "le phare d'alexandrie, vision de jour", 2018/2019 - linogravure, mise en couleur à l'écoline, 105 x 145 cm
frédéric voisin - série "les bêtes édifiantes", 2017/2018, linogravure, mise en couleur à l'écoline, 56 x 71 cm
frédéric voisin - série "les bêtes édifiantes", 2017/2018, linogravure, mise en couleur à l'écoline, 56 x 71 cm
frédéric voisin - "le phare d'alexandrie, vision de nuit", 2018/2019 - linogravure, mise en couleur à l'écoline, 105 x 145 cm

 

> frédéric voisin : sélection webstore !